Cinéma Jean-Louis Trintignant : l'acteur novateur à la voix de velours
2019-09-02 17:52:03 TV5MONDE

Propulsé au rang de star internationale en lançant le mythe Brigitte Bardot dans Et Dieu créa la Femme puis en faisant danser le public sur "Chabadabada" dans Un Homme et une Femme, Jean-Louis Trintignant s'est imposé comme l'un des acteurs les plus talentueux de sa génération. Cumulant plus de 60 ans de carrière, il continue de nous faire vibrer au cinéma à 88 ans.

 


 

Découverte d'une passion et premiers succès

 

Jean-Louis Trintignant grandit dans le sud de la France, rêvant de devenir pilote de courses automobiles à l'instar de ses oncles Louis et Maurice Trintignant. En 1949, étudiant en fac de droit à Aix-en-Provence, rien ne le prédestinait à devenir comédien. Pourtant, le jour de ses 18 ans, il assiste à une pièce de théâtre qui le bouleverse : L'Avare de Molière mis en scène par Charles Dullin. Trintignant, alors très timide, décide d'abandonner ses études pour suivre Charles Dullin à Paris et apprendre le théâtre à ses côtés. Deux ans plus tard, le futur acteur fait ses débuts sur les planches et se fait rapidement remarquer.
 
C'est en 1955 qu'il fait sa première apparition au cinéma dans Si tous les gars du monde de Christian-Jaque avant de connaitre un succès qui dépasse les frontières françaises un an plus tard dans Et Dieu créa la Femme de Roger Vadim. L'encre coule dans les journaux européens, Brigitte Bardot alors en couple avec le réalisateur le quitte pour Jean-Louis Trintignant. Le film fait scandale, le mythe BB est lancé.
 
Absent des écrans jusqu'en 1961, la nouvelle star du cinéma effectue son service militaire et sera mobilisé pour combattre en Algérie. De longues années qui vont le marquer profondément. 
 

Les plus belles années d'une vie

 

Il fait son retour en décrochant son premier grand rôle dans un film engagé : Le combat de l'île d'Alain Cavalier. Il épouse la réalisatrice Nadine Marquand la même année et tourne dans nombreux de ses films. Ils auront trois enfants ensemble : Marie, Pauline, décédée à seulement 9 mois et Vincent.
 
Jean-Louis Trintignant renoue avec le succès international en 1966 avec un nouveau rôle de séducteur dans Un Homme et une Femme de Claude Lelouch. Le film fait le tour du monde en raflant toutes les récompenses sur son passage dont la Palme d'Or du Festival de Cannes ou encore l'Oscar du meilleur film en langue étrangère et du meilleur scénario original. Le film et sa célèbre musique auront droit à une suite vingt ans plus tard, et même à un 3ème volet en 2019 avec Les plus belles années d'une vie alors que les acteurs ont près de... 90 ans !
 
La fin des années 60 est marqué par les premières récompenses individuelles. Trintignant reçoit l'Ours d'Argent du meilleur acteur à la Berlinale en 1968 pour son rôle dans l'Homme qui ment d'Alain Robbe-Grillet puis le Prix d'Interprétation Masculine du Festival de Cannes dans Z de Costa-Gravas l'année suivante.
 
En 1970, il interprète ce qu'il considère être comme son meilleur rôle dans Le Conformiste de Bernardo Bertolucci. Il interprète un homme persuadé d'avoir commis un meurtre et rentre dans le rang de l'Italie fasciste pour se racheter.
 
Passionné de théâtre, Jean-Louis Trintignant s'essaye à la mise en scène en suivant les traces de celui qui lui a révélé son amour pour la comédie. Il mettra en scène une pièce en 1973 puis une deuxième et dernière en 1979. Mais il préfère jouer, notamment avec sa fille Marie Trintignant qui deviendra sa partenaire de référence, au théâtre ou au cinéma dans les films de son épouse.
 
 


 

Un retrait progressif du monde du cinéma

 

Trintignant est à l’affiche de nombreux films au début des années 80, notamment Eaux Profondes de Michel Deville, avec Isabelle Huppert. Mais ces années seront surtout marquées par un retrait progressif de l’acteur du monde du cinéma. Il souhaite se recentrer et s'épanouit dans la course automobile. Il participera notamment au Rallye de Monte Carlo avec sa compagne, Marianne Hoepfner, qui deviendra son épouse plus tard. Il s’essaiera aussi à l’endurance avec succès, après avoir dû abandonner aux 24h du Mans, il se classera 2ème aux 24h de Spa-Francorchamps.
 
A 50 ans, l’acteur se retire à la campagne dans le sud de la France, achète un domaine et devient producteur de vin. Il se dit lassé par le cinéma et refuse plusieurs projets. Il fera son retour sur grand écran dans Trois couleurs : Rouge de Krzysztof Kieślowski. Un retour remarqué puisqu’il sera nommé pour le César du meilleur acteur face à Gérard Depardieu ou Jean Reno.
 
De retour au théâtre au début des années 2000, Jean-Louis Trintignant partage sa passion pour la poésie avec sa fille Marie en lisant les vers d’Apollinaire sur scène. Le drame se produit, Marie meurt assassinée par son époux. Trintignant avouera plus tard ne s'être jamais remis de la mort brutale de sa fille.
 
Sollicité par Michael Haneke pour jouer dans Amour en 2012, il accepte le rôle 10 ans après sa dernière apparition au cinéma aux côtés de sa fille. Réticent à l’idée de tourner un nouveau film, l’acteur accepte après avoir été fasciné par le travail du metteur en scène dans Caché. Le film connaît un franc succès en étant récompensé en autres de la Palme d’Or du Festival de Cannes, du César du meilleur film et de l’Oscar du meilleur film en langue étrangère
Normalement, la Palme revient toujours uniquement au réalisateur, mais Jean-Louis Trintignant a été considéré par le Jury comme l'un des principaux artisans de cette victoire.
 
En 2019, à l’âge de 88 ans, le jeu d’acteur de Trintignant continue de nous impressionner. Il est à l’affiche des Plus belles années d’une vie de Claude Lelouch, le troisième volet d’Un homme et une femme, 50 ans après la sortie du premier film. 
 
 
 

Top 10 des films de Jean-Louis Trintignant

 

  • Z de Costa-Gavras avec Yves Montand, Irène Papas et Jean-Louis Trintignant
  • Amour De Michael Haneke avec Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva et Isabelle Huppert
  • Un homme et une femme de Claude Lelouch avec Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée
  • Le Fanfaron de Dino Risi avec Vittorio Gassman, Jean-Louis Trintignant et Catherine Spaak
  • Le Mouton enragé de Michel Deville avec Jean-Louis Trintignant, Jean-Pierre Cassel et Romy Schneider
  • Le train de Pierre Granier-Deferre avec Jean-Louis Trintignant, Romy Schneider et Maurice Biraud
  • Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer avec Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian et Marie-Christine Barrault
  • Vivement dimanche ! de François Truffaut avec Fanny Ardant, Jean-Louis Trintignant et Jean-Pierre Kalfon
  • Le conformiste de Bernardo Bertolucci avec Jean-Louis Trintignant, Stefania Sandrelli et Dominique Sanda
  • Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim avec Jean-Louis Trintignant et Brigitte Bardot
 

Palmarès

 

2017 - Nommé aux European Film Awards Meilleur acteur dans : Happy End
 
2013 Lauréat César du Meilleur acteur dans : Amour
Lauréat Etoile d'Or de la presse du cinéma français du 1er Rôle masculin dans : Amour
Nommé Globe de Cristal du meilleur acteur dans : Amour
Lauréat Meilleur acteur aux Lumières de la presse étrangère dans : Amour
 
2012 Lauréat European Film Award du Meilleur acteur dans : Amour
 
1999 Nommé César du Meilleur acteur dans un second rôle dans : Ceux qui m'aiment prendront le train
 
1996 Nommé César du Meilleur acteur dans : Fiesta
 
1995 Nommé César du Meilleur acteur dans : Trois couleurs - Rouge
 
1987 Nommé César du Meilleur acteur dans un second rôle dans : La Femme de ma vie
 
1969 Lauréat Prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes dans : Z
 
1968 Lauréat Ours d'Argent du Meilleur acteur de la Berlinale dans : L'Homme qui ment

{{ airing.blocktitle }}

 

{{airing.now.datetime }} {{airing.now.duration}} min

 

{{airing.next.datetime }} {{airing.next.duration}} min