Cinéma Jacques Demy : un cinéma en-chanté
2018-12-14 00:54:51 TV5MONDE Europe

Réalisateur, scénariste et acteur, Jacques Demy a côtoyé les plus grands. Grâce à ses films en-chanté, il a su se démarquer pour devenir l'un des réalisateurs les plus talentueux de sa génération. Pas toujours compris du grand public à son époque, Jacques Demy est aujourd'hui un modèle, inspirant entre autre le film La la land.  

 

TV5MONDE vous propose un voyage merveilleux dans l’univers de Jacques Demy avec un cycle de trois de ses meilleurs films : en savoir plus.
 

Anouk Aimée (Lola/Cécile) et Jacques Demy dans Lola (1961)

 

Un artiste précoce

Jacques Demy est né en 1931 près de Nantes. Dès son plus jeune âge, il veut divertir en commençant par des spectacles de marionnettes à 4 ans. Son amour pour le cinéma et la musique se développent tout aussi vite, il apprend le violon et créé des films d'animation grâce à la peinture sur pellicule. À 13 ans, Jacques reçoit sa première caméra, une Pathé-Baby et prend des cours aux Beaux-arts de Nantes sur son temps libre.

Sa passion continue de se développer contre l'avis de ses parents qui le voyaient garagiste. Par chance, Demy rencontre Christian-Jaque qui réussit à convaincre son père de poursuivre ses études à l'École de la photo et cinéma de Vaugirard en 1949. Tout s'accélère, l'enfant de Nantes devient l'assistant de l'acteur/réalisateur Georges Rouquier qui produit son premier court métrage en 1955, un documentaire intitulé Le Sabotier du val de Loire. L'année suivante, il présente son premier court métrage de fiction au festival de Tours et y rencontre sa compagne, la cinéaste Agnès Varda.


Jeanne Moreau (Jackie) dans La baie des anges (1962)

 

Une carrière auprès des plus grands

En 1960, Jacques Demy s'est rapproché de la nouvelle vague emmenée par Jean-luc Godard et Claude Chabrol entre autres. C'est George de Beauregard qui donnera sa chance au jeune réalisateur en produisant son premier long métrage : Lola (1961) à voir dimanche 3 février sur TV5MONDE. Demy voulait diriger Jean-Louis Trintignant dans le rôle principal mais il dût renoncer faute de budget. Une autre rencontre changera sa carrière, celle de Michel Legrand qui composera les musiques de l'ensemble de ses prochains films excepté Une chambre en ville (1982) - à voir dimanche 27 janvier sur TV5MONDE.

Jacques Demy tournera ensuite La baie des Anges (1963) avec Jeanne Moreau - à voir dimanche 20 janvier sur TV5MONDE. C'est à Cannes qu'il a eu l'idée de faire un film autour du jeu mais il connut un véritable succès et remporta la Palme d'or en 1964 grâce aux Parapluies de Cherbourg, un film entièrement chanté qui révèlera Catherine Deneuve. En 1967, Jacques Demy tourne à nouveau avec Catherine Deneuve dans Les demoiselles de Rochefort

C'est à ce moment que Demy décide de partir pour les États-Unis, il y tournera une dizaine de film et notamment Peau d'âne (1970), la célèbre adaptation du conte de Charles Perrault

En 1982, après avoir consacrer beaucoup de temps sur des projets qui n'ont pas connu le succès escompter, il sort un nouveau film entièrement chanté qui rappelle ses origines ouvrières : Une chambre en ville. Catherine Deneuve et Gérard Depardieu sont pressentis pour incarner les héros principaux mais finalement, ne souhaitant pas être doublée pour le chant, Deneuve refuse le rôle entraînant alors le refus de Depardieu. Pourtant Jacques Demy renoue avec le succès, son film obtenant 9 nominations aux Césars de 1983.

Son dernier long métrage sortira en 1988, Trois places pour le 26 est en quelque sorte une lettre d'amour au monde de la scène, une passion qui l'a suivi depuis son spectacle de marionnettes jusqu'à sa mort 2 ans plus tard en 1990. Son cinéma pas toujours compris du grand public à l'époque est alors réévalué et apprécié à sa juste valeur.

 

 

Top 10 des films de Jacques Demy

Les Demoiselles de Rochefort (1967) - avec Catherine Deneuve, George Chakiris, Françoise Dorléac

Peau d'âne (1970) - avec Catherine Deneuve, Jean Marais, Jacques Perrin 

Les parapluies de Cherbourg (1964) - avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon

La baie des anges (1962) - avec Jeanne Moreau, Claude Mann, Paul Guers 

Lola (1961) - avec Anouk Aimée, Marc Michel, Jacques Harden 

Une chambre en ville (1982) - avec Dominique Sanda, Danielle Darrieux, Richard Berry 

Trois places pour le 26 (1988) - avec Yves Montand, Catriona Mac Coll, Paul Guers

Model shop (1969) - avec Carol Cole, Severn Darden, Tom Fielding 

Lady Oscar (1978) - avec Jonas Bergstrom, Terence Budd, Martin Potter 

Parking (1985) - avec Francis Huster, Laurent Malet, Keiko Ito 

 

Palmarès

2014 : Nommé au Champs-Élysées Film Festival, dans : Peau d'âne

2013 : Nommé au Festival de Cannes, dans : Les Parapluies de Cherbourg

2012 : Nommé au Cinéma au clair de Lune, dans : Les Demoiselles De Rochefort
Nommé au Festival du film de jeunesse de Dole, dans : Peau d'âne
Nommé au Festival du film musical de Paris, dans : Les Demoiselles De Rochefort

2011 : Nommé au Colcoa Film festival Classics, dans : Lola
Nommé au Festival de San Sebastian - Rétrospective
Nommé à Résonances - Rencontre du cinéma citoyen, dans : Une chambre en ville

1983 : Nommé César du Meilleur film français de l'année, dans : Une chambre en ville
Nommé César du Meilleur réalisateur, dans : Une chambre en ville
 

1965 : Nommé Oscar du Meilleur film étranger, dans : Les Parapluies de Cherbourg

1964 : Lauréat Grand Prix du Festival de Cannes, dans : Les Parapluies de Cherbourg
Nommé Prix spécial du Festival de Cannes, dans : Les Parapluies de Cherbourg
Nommé Prix Spécial du Jury du Festival de Cannes, dans : Les Parapluies de Cherbourg

1963 : Lauréat du Prix Louis Delluc, dans : Les Parapluies de Cherbourg 

{{ airing.blocktitle }}

 

{{airing.now.datetime }} {{airing.now.duration}} min

 

{{airing.next.datetime }} {{airing.next.duration}} min